Parc National Chirripó : Préparation pour l’ascension

du sommet à 3820 mètres d´altitude.

 

Découvrez dans cet article comment bien vous préparer pour vivre une expérience exceptionnelle au Costa Rica, celle de l´ascension du parc national Chirripó  : conseils, expérience et récit de voyage de Jean-Baptiste, qui a parcouru 2 fois le plus haut sommet du Costa Rica à 3820 mètres d´altitude.

 

Le parc national Chirripó – le plus bel endroit du Costa Rica ?

 

À chaque fois que l’on me pose cette question, je réponds tout de suite et sans hésiter : le sommet Chirripó. Mais quel est le charme de cet endroit ? Quelles sont les précautions à prendre avant d’y aller ? Et, d’ailleurs, comment y arriver ?… Aujourd’hui, je réponds à toutes ces questions en partageant avec vous mes 2 expériences (décembre 2011, janvier 2014), ainsi que tous mes conseils de voyage, en espérant qu’ils vous seront utiles pour profiter au maximum de votre visite à l’endroit des eaux éternelles.

Parc national Chirripó - Costa Rica

Comme beaucoup de noms de localités costariciennes, le nom Chirripó est dérivé d’une langue indigène mais sa signification nous est inconnue. Pourtant, il y a un mythe populaire qui dit que le nom Chirripó veut dire « l’endroit des eaux éternelles ». Même si cette dénotation n’a été pas prouvée de manière scientifique, j’aime bien y penser car elle représente dans une certaine mesure la magie et le charme de cette montagne.

Plusieurs systèmes de montagnes traversent le Costa Rica du nord au sud à la manière d’une colonne vertébrale. Cette colonne de montagnes atteint sa plus grande hauteur (3 820 m) dans la Cordillère de Talamanca, au sud du pays, avec le sommet Chirripó. D’origine tectonique, le sommet Chirripó présente aujourd’hui les traces d’un passé glacial, remarquable dans les diverses lagunes qui entourent la pointe de la montagne, et la disposition en crête des pointes sœurs.

Hors des tropiques, un sommet de la hauteur du Chirripó présenterait une pointe toujours gelée. En revanche, cette hauteur peut abriter encore une végétation assez modeste mais répandue partout dans les montagnes dépassant les 3 500 m dans les régions tropicales. Cette végétation ne correspond pas à un bois (qui d’ailleurs veut dire « association d’arbres ») mais à une association des plantes naines propre aux Andes et nommée páramo. Par ailleurs, cette végétation s’est bien adaptée à la sécheresse et aux basses températures de la région la plus sèche et plus froide du pays.

 

Quelle est la meilleure saison pour visiter le parc national Chirripó ?

Le parc est ouvert au public toute l’année. Cependant, la saison sèche (décembre-mai) permet de parcourir les sentiers et de visiter les différentes attractions pendant toute la journée. En saison sèche, les températures peuvent monter jusqu’à 25 degrés pendant le jour et atteindre facilement zéro pendant la nuit.

En revanche, en saison humide (mai-décembre), la pluie, le vent et le brouillard envahissent le parc pendant presque toute la journée, et les coups de soleil deviennent quasi nuls et imprévisibles. Malgré le mauvais temps de la saison humide, il y a toujours la beauté cachée des fleurs qui poussent pendant cette saison. Alors, en résumé, il est toujours possible de visiter le parc en saison sèche et humide, sauf qu’en saison humide, il faut prévoir des vêtements de pluie.

 

Faut-il prévoir une préparation physique avant ?

Évidemment oui, les sentiers pour monter à la base où se trouve l’auberge font au total 14 km, dont la moitié présente des ascensions escarpées. En plus, la plupart des sentiers autour de l’auberge sont raides. Alors trois mois avant, il faut préparer principalement les genoux qui doivent être forts pour les ascensions, et bien évidemment pour les descentes.

Le Cerro Chirripó ou Chirripó Grande - Costa Rica

Des vêtements ?

Il faut toujours prévoir un manteau de pluie, car même si c’est la saison sèche, il est possible de voir arriver la pluie à midi, au milieu d’un sentier. Évidemment, en saison humide, il faut prévoir des vêtements de pluie, car celle-ci va devenir votre meilleure amie. À part cela, il faut prévoir des vêtements légers mais chauds pour les randonnées et des vêtements bien chauds pour les nuits.

 

Comment réserver pour le parc national Chirripó?

Parc national Chirripó - Costa RicaPour monter au sommet du parc national Chrripó, il faut réserver à l’avance. En fait, il y a deux périodes de réservation : on fait les réservations pour la saison sèche pendant les 15 premiers jours du mois de novembre et, pour la saison humide, pendant les 15 premiers jours du mois de mai. Les réservations doivent se faire par téléphone en appelant au numéro (+506) 2742-5083. Après avoir fait les réservations, il faut procéder au paiement de l’entrée du parc et de l’auberge sous 2 jours.

 

Comment arriver à l’entrée du parc national Chirripó ?

On doit se rendre sur place la veille de l’ascension avant 16 heures pour s´enregistrer. Si vous êtes en voiture, vous devez arriver d’abord à San Isidro de El General et prendre la route qui va à San Gerardo de Rivas, c’est là où se trouve l’entrée. Si vous êtes en bus, il faut prendre celui qui monte jusqu’à San Gerardo de Rivas avec départ le matin, depuis le marché central à San Isidro de El General.

Après avoir fait l´enregistrement, vous pouvez penser au transport de vos valises. L’ Asociación de Arrieros offre un service de transport de valises à cheval. Ce n’est pas obligatoire, mais je ne vous mens pas quand je vous dis que ça vaut le coup de se débarrasser d’un peu de poids.

 

Que faut-il faire la veille ?

Dormir. Il faut bien se reposer la veille pour bien démarrer le lendemain. Vous allez vous lancer dans une longue randonnée d’environ 8 h. Évitez les produits laitiers, et les viandes la veille. Prenez un bon petit déjeuner, et essayez d’emmener avec vous des fruits, des barres de céréales et surtout de l’eau. Vous allez pouvoir remplir vos réservoirs après le 7e kilomètre et vous en allez en avoir besoin.

Une petite astuce des Andes : le thé de coca. La plante de coca aide beaucoup à s’adapter à la hauteur en optimisant l’utilisation d’oxygène. Prenez un thé de coca pendant le petit déjeuner et prenez un extra préparé lors de l’ascension. Cela vous aidera beaucoup à vous adapter aux derniers kilomètres où manque l’oxygène et les ascensions deviennent plus raides.

 

Je vous souhaite une bonne préparation et une belle future ascension.

Dès demain, je vous emmène avec moi au sommet pour partager avec vous mon expérience de cette magnifique aventure, et j’espère vous donner le goût du voyage…

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)