Organisez votre Voyage au Costa RicaOrganisez votre Voyage au Costa Rica
Mot de passe oublié ?

20 parcs nationaux du Costa Rica à découvrir

20 parcs nationaux du Costa Rica à découvrir

 

Nous vous proposons de partir à la découverte de 20 parcs nationaux du Costa Rica, qui méritent une halte sur votre itinéraire de voyage ! Le Costa Rica a la particularité de posséder sur son territoire 27 parcs nationaux ! (sur une superficie de seulement 50 000 km2). Vous y trouverez les informations principales, la faune et flore, ainsi que de précieux conseils sur place.

Tous ces parcs sont gérés par le SINAC (Sistema Nacional de Areas de Conservación), un département du ministère de l’environnement et de l’énergie au Costa Rica, les revenus des parcs nationaux sont redistribués de façon équitable à chacun. Le but est évidemment la protection de l’environnement, qui attire par ailleurs de plus en plus de voyageurs en quête de tourisme « vert ».

 

Quels parcs nationaux du Costa Rica avez-vous déjà visités, et quels sont ceux que vous aimeriez découvrir ? Dites-nous tout !



Parc National Volcan Poás

Volcan Poas : les parcs nationaux du Costa Rica

Le parc national du volcan Poás a été créé en 1971, c’est l’un des parcs les plus visités au Costa Rica en raison de la beauté spectaculaire de son immense cratère, qui comprend une lagune acide naturelle large de 400 m ! Le cratère du Poás culmine à 2700m d’altitude environ, il est par ailleurs très actif, il est resté fermé une grande partie de l’année 2017 par sécurité. Le cratère mesure plus de 1000 m de diamètre et 300 m de profondeur ! Vous pourrez observer la beauté du site via 2 sentiers de marche.

De nombreuses espèces d’oiseaux, peu de mammifères, quelques coyotes côté faune. Une végétation de type forêt montagneuse humide pour la flore. Le réseau de sentiers vous permettra d’observer les 3 cratères du volcan et d’observer la biodiversité locale. Vous pouvez conjuguer la visite du Poás avec celle de La Paz Waterfall Gardens où vous verrez de magnifiques cascades et de nombreuses espèces d’animaux dans le parc.

Vêtements et chaussures confortables sont de mises. Il fait assez frais dans le parc en raison de l’altitude, il faut s’habiller en fonction. Evitez les visites le week-end en saison haute car le site est le plus touristique du pays ! Partez en visite le plus tôt possible pour avoir la vue la plus dégagée possible. Consultez les actualités pour vérifier que le parc est ouvert, activité volcanique oblige.

  • Horaires : tous les jours – de 8h à 15h30.
  • Prix d’entrée : 15 USD.
  • Parking : 1500 colones (3 USD).
  • Temps sur place : demi-journée.
  • Difficulté : facile.





Parc National Volcan Irazú

Volcan Irazú: les parcs nationaux du Costa Rica

Le volcan Irazú est le plus haut du Costa Rica avec 3400 m d’altitude ! Facile d’accès depuis Cartago. Il comprend 5 cratères, qui sont les principaux points d’intérêt du parc, et des vues imprenables ! Le volcan n’est pas le plus actif au Costa Rica mais il présente de temps en temps des émissions de fumée volcanique. Le parc national a vu le jour en 1955 et s’étend sur 2000 hectares. Le climat est froid et humide sur place, dans une atmosphère montagneuse très nuageuse (brouillard). Si vous avez de la chance, les jours dégagés vous pourrez observer tant l’Océan Pacifique que la mer des Caraïbes ! A noter que le nom du volcan provient du terme indigène « Iztarú » (colline du tremblement et du tonnerre).

La majorité de la flore se trouve sur le flanc caribéen du volcan, qui présente une végétation basse volcanique, peu de faune : seuls quelques oiseaux et petits mammifères se sont adaptées aux conditions volcaniques locales.

S’y rendre le plus tôt possible pour avoir la vue la plus dégagée possible en raison du brouillard, consultez la météo. Prévoir des vêtements chauds (moins de 10 degrés). Respecter les consignes de sécurité en cas d’activité volcanique. Les meilleurs mois pour visiter le volcan sont février, mars et avril.

  • Horaires : tous les jours de 8h à 15h30.
  • Prix d’entrée : 15 USD.
  • Parking : 2200 Colones (4 USD).
  • Temps sur place : 2-3 heures.
  • Difficulté : facile.






Parc National Braulio Carrillo

Braulio Carrillo : les parcs nationaux du Costa Rica

Le parc national Braulio Carrillo a été créé en 1978 pour protéger la biodiversité locale suite à la construction de la route entre San Jose et Guapiles. Il est situé au Nord de la Vallée Centrale dans une zone montagneuse, dans laquelle se trouve le volcan Barva notamment. Le point culminant du parc se trouve à environ 2900 m d’altitude ! C’est l’un des plus grands parcs du Costa Rica, il s’étend sur 50 000 hectares. Deux zones se visitent dans le parc : le volcan Barva, qui compte 4 sentiers sur 10 kms et la « Quebrada González », qui compte 3 sentiers et des miradors sur le « rio sucio », magnifique rivière de couleur orange.

Forêt primaire tropicale dense qui compte pas moins de 6000 espèces végétales ! Plus de 500 espèces d’oiseaux sont présentes également et de nombreux mammifères dont le Tapir, le Puma, le Coyote, plusieurs espèces de singes… Vous pourrez rencontrer beaucoup d’espèces de serpents et de grenouilles également. De nombreux cours d’eau passent dans le parc, source importante pour la production hydroélectrique du pays.

Prévoir des vêtements adaptés, il fait assez frais dans le parc en raison de l’altitude. Se protéger des moustiques, vent, pluie, soleil selon la saison. Ne pas sortir des sentiers balisés, possibilité de camper au volcan Barva.

  • Horaires : tous les jours – de 8h à 15h30.
  • Prix d’entrée : 12 USD.</li
  • Parking : Disponible à l’entrée du secteur Quebrada González.</li
  • Temps sur place : demi-journée.
  • Difficulté : intermédiaire.




Parc National Volcan Turrialba

Volcan Turrialba : les parcs nationaux du Costa Rica

Situé à 24 kms de la ville de Turrialba, le volcan du même nom est très actif depuis les années 80. De nombreuses éruptions assez fortes se sont produites ces dernières années, le parc est donc fermé actuellement. Il fait partie du même massif que le volcan Irazú et comporte 3 cratères. C’est le second volcan plus haut du pays, avec une altitude qui culmine à plus de 3300 m. Sa forme est due aux précédentes éruptions et écoulées de lave, dont les traces sont encore visibles. Il fait assez frais également sur place en raison de l’altitude. Le parc a été créé en 1955, il s’étend sur 1200 hectares, ce n’est pas le parc le plus visité mais il est très intéressant pour les amateurs de volcanologie.

2 kms de forêt tropicale d’altitude entourent le parc, 84 espèces d’oiseaux et 11 espèces de mammifères sont présentes dans la zone. Côté flore, vous pourrez voir beaucoup de fougères, de broméliacées et quelques bambous.

Respecter les règles de sécurité en raison de l’intensité de l’activité volcanique. Bonne condition physique nécessaire pour atteindre le cratère. Prévoir des vêtements confortables et pour le froid. Si le temps est clément vous pourrez observer la boue sulfureuse du cratère principal émettant des fumerolles. Quand au cratère occidental, il émet des vapeurs de souffre. Vu la toxicité de ce type de vapeur, son accès est interdit.

  • Horaires : Actuellement fermé pour cause d’activité.
  • Prix d’entrée : 12 USD.
  • Temps sur place : demi-journée.
  • Difficulté : bonne préparation physique nécessaire pour atteindre le sommet.






Parc National Tortuguero

Tortuguero : les parcs nationaux du Costa Rica

Tortuguero est parc national costaricien depuis 1970. Le parc s’est agrandi à 3 occasions pour protéger plus de territoire. Il couvre plus de 75 000 hectares. C’est un des coups de cœur du Costa Rica, principalement grâce à la ponte des magnifiques tortues vertes et l’éclosion des œufs en suivant. Le cadre est magnifique, le parc se situe dans un réseau de canaux où de nombreux tours sont organisés pour observer la biodiversité locale exceptionnelle. La zone est l’une des plus humides du Costa Rica, ce qui donne ce vert intense à la région.

Forêt tropicale humide (6 m de précipitations annuelles). 4 espèces de tortues peuvent s’observer, le jaguar, le caïman, l’ara … Pour avoir une idée de la biodiversité locale : elle présente plus de 700 espèces de plantes, 400 espèces d’oiseaux, 100 espèces de mammifères, 100 espèces de reptiles ! Un guide est recommandé si vous souhaitez voir beaucoup d’animaux. Les tours en canöe dans les canaux du parc sont idéaux pour découvrir la faune et flore locale tôt le matin. Vous pouvez également faire un tour nocturne pour observer une faune différente : serpents, araignées, paresseux, fourmiliers…

Accès au parc par bateau, il faut laisser la voiture à la Pavona. Il faut payer l’entrée du parc chaque jour alors si vous réalisez des tours dans le parc, essayez de les faire le même jour. Les plages sont magnifiques mais la baignade est déconseillée à cause des courants traitres ! Le mieux est de visiter le parc entre juillet et octobre pour ne pas louper la ponte des tortues et la naissance des petits.

  • Horaires : tous les jours de 6h à midi et de 13h à 16h.
  • Prix d’entrée : 15 USD.
  • Parking : 10 USD la journée à la Pavona.
  • Temps sur place : demi-journée.
  • Difficulté : facile.




Parc National Cahuita

Cahuita : les parcs nationaux du Costa Rica

Le parc national de Cahuita est unique au Costa Rica car il est cogéré par la communauté locale et le gouvernement, pour permettre le développement local de la région. Vous pouvez donc donner la somme que vous souhaitez à l’entrée. Il a vu le jour en 1978 officiellement et s’étend sur plus de 1000 hectares. Vous y trouverez les récifs coralliens les plus importants des Caraïbes au Costa Rica, des plages de sable blanc et de l’eau turquoise à perte de vue ! Le cadre est réellement somptueux et le parc est immense, vous pouvez vous balader des heures sur les sentiers et vous reposer sur les 15kms de plages paradisiaques!

Dans cet écosystème de forêt humide, vous trouverez beaucoup de ratons laveurs, coatis, paresseux, singes, iguanes… Si vous êtes chanceux vous verrez les serpents “oropel” et « tamagá ». Niveau flore, beaucoup de variétés de palmiers et de nombreux acajous, arbre qui a donné son nom au parc (Cawi en langue indigène et TA : qui signifie pointe). Pour la partie maritime, vous pourrez partir en plongée ou snorkeling pour observer requins, raies, poissons multicolores et les magnifiques coraux.

Il faut entrer dans le parc par l’entrée située dans le village pour payer sur donation. Pour voir les animaux, je vous conseille de longer le sentier jusqu’à la pointe de Cahuita. Continuez jusqu’à Puerto Vargas pour vous baignez dans les eaux turquoise. Pensez aux bouteilles d’eau, à la crème solaire et à l’anti-moustiques.

  • Horaires : tous les jours de 6h00 à 17h00.
  • Prix d’entrée : Donation volontaire à l’entrée de playa blanca (prix conseillé de 5 USD).
  • Temps sur place : demi-journée.
  • Difficulté : facile.






Parc National Volcan Tenorio

Volcan Tenorio : les parcs nationaux du Costa Rica

Le parc du Volcan Tenorio n’est pas connu pour son volcan mais plutôt pour le « Rio Celeste », rivière magnifique de couleur turquoise ! Le parc a été créé en 1995 et s’étend sur environ 18 000 hectares. Le paysage est vraiment magnifique avec la forêt tropicale qui entoure le cours d’eau, qui se termine sur une cascade de couleur cristalline également ! La cascade mesure environ 30 m de hauteur. La couleur turquoise de l’eau est due à une réaction physique moléculaire entre le fleuve Buenavista et un cours d’eau très acide (PH 3,1) venant du volcan Tenorio, c’est au bout du sentier de 3kms que vous pourrez observer la naissance du phénomène. Des eaux thermales et des colonnes de bulles volcaniques font aussi partie du décors !

La flore locale est très diversifiée due à la mixité du bosquet nuageux et pluvieux. En termes de faune, vous pourrez voir le puma ou le tapir si vous avez beaucoup de chance, l’agouti, le singe capucin ou le pécari sont plus faciles à trouver. Venez le plus tôt possible pour avoir des chances de voir des animaux.

Consultez la météo car si la pluie était au rendez-vous la veille, le rio Celeste sera plutôt marron. Je vous conseille de louer des bottes car le parc est boueux, prévoyez au moins des chaussures adaptées. Il peut pleuvoir même en saison sèche, il faut prévoir des vêtements de pluie. L’accès au parc est difficile, recommandé d’y aller en 4×4. Vous pouvez faire une excursion au parc depuis la Fortuna.

  • Horaires : tous les jours – de 8h à 16h00. Entrée dans le parc jusqu’à 14h.
  • Prix d’entrée : 12 USD.
  • Temps sur place : demi-journée.
  • Difficulté : facile.




Parc National Volcan Arenal

Volcan Arenal : les parcs nationaux du Costa Rica

Le parc national Arenal a pour principal point d’intérêt le volcan du même nom évidemment. Il a vu le jour officiellement en 1991 et s’étend sur 12 000 hectares, on y trouve encore des traces de lave de l’éruption de 1992, ainsi que l’arbre de « ceiba » : vieux de 400 ans ! Vous aurez de nombreuses vues sur le volcan à couper le souffle. Le prix d’entrée est entièrement destiné à la protection de l’environnement. Tous les parcs nationaux répartissent leurs fonds de façon solidaire pour financer la protection de toutes les zones protégées du pays.

Singe hurleur, de nombreux oiseaux dont le toucan (jumelles conseillées), forêt tropicale humide.

L’ascension du volcan Arenal est interdite au public, pour les amateurs de randonnée il faut se rendre au Cerro Chato, « petit frère » du volcan Arenal.
Vérifiez bien la météo, car le parc perd de son charme si le volcan est couvert par les nuages.

  • Horaires : tous les jours de 8h à 16h.
  • Prix d’entrée : 15 USD.
  • Temps sur place : 2-3 heures.
  • Difficulté : facile.






Parc National Rincón de la Vieja

Rincón de la Vieja : les parcs nationaux du Costa Rica

Le parc national Rincón de la Vieja se trouve au Nord du Guanacaste, il s’étend sur 17 000 hectares. Vous y verrez des émanations de gaz et de vapeur qui donnent une atmosphère spéciale au parc, ainsi que des sources d’eau chaude et des bains de boue qui proviennent du volcan. Une très belle cascade est accessible, la « Catarata la Cangreja », d’une très belle couleur turquoise. Vous pouvez observer l’océan Pacifique depuis plusieurs points de vue superbes.

De nombreuses sortes d’orchidées. Côté faune, de nombreux oiseaux et insectes sont présents dans le parc.

Il est interdit de monter au sommet du cratère pour des raisons de sécurité. La dernière éruption date de 2012. 2 entrées sont disponibles : le poste de garde Las Pailas et celui de Santa Maria.

  • Horaires : du mardi au dimanche de 8h00 à 15h00.
  • Prix d’entrée : 15 USD.
  • Temps sur place : demi-journée.
  • Difficulté : facile.




Parc National Las Baulas

Las Baulas : les parcs nationaux du Costa Rica

Le parc national Las Baulas se situe dans le Guanacaste, proche de Tamarindo, il a vu le jour en 1991, il s’étend sur plus de 500 hectares. Son principal attrait est la venue des tortues marines, dont la tortue luth, espèce la plus imposante au monde chez les tortues, qui vient pondre sur les plages du parc. Elle se trouve en danger d’extinction, sa protection est donc importante et l’entrée du parc va dans ce sens. De nombreux bénévoles luttent contre le braconnage des œufs en surveillant les plages et en récoltant les œufs avant qu’ils soient volés. L’autre activité principale est la visite en bateau de l’estuaire où vous pourrez observer crocodiles, oiseaux, mangrove…

Zone de mangrove et de plages. La vedette est bien sûr la tortue luth et les tortues vertes mais vous pourrez observer de nombreuses espèces d’oiseaux qui vivent dans la mangrove, ainsi que des crocodiles, des boas, des singes…

La meilleure période pour visiter le parc est d’octobre à février pour observer la ponte des tortus luths. Les tours se font la nuit avec lampe infrarouge pour déranger le moins possible les animaux. Les réservations sont faciles depuis le centre de Tamarindo.

  • Horaires : tous les jours – de 6h à 17h00.
  • Prix d’entrée : 12 USD.
  • Temps sur place : environ 3 heures.
  • Difficulté : facile.






Parc National Palo Verde

Palo Verde : les parcs nationaux du Costa Rica

Le parc national Palo Verde a vu le jour en 1980, c’est le paradis pour les amateurs d’ornithologie. Vous pourrez observer la plus grande concentration d’espèces d’oiseaux (environ 300 espèces) au Costa Rica sur plus de 16 000 hectares sur lesquelles on trouve également une centaine d’espèces végétales. Le parc se transforme en lagune géante en période des pluies car le drainage de l’eau s’effectue mal. Vous pouvez visiter le parc en barque et à pied sur les sentiers secs.

Zone de marécages, de mangrove et de végétation humide basse. 15 différents habitats écologiques sont formés par les marées, pluies, climats… Le Palo Verde, qui a donné son nom au parc, est un petit arbuste typique de la zone. La faune est constituée presque uniquement d’oiseaux marins et terrestres, migratoires ou sédentaires… Environ 300 espèces peuvent s’observer !

Pensez à prendre des vêtements et chaussures étanches, et des jumelles pour observer les oiseaux.

  • Horaires : tous les jours de 8h00 à 16h00.
  • Prix d’entrée : 12 USD.
  • Temps sur place : demi-journée.
  • Difficulté : facile.




Parc National Santa Rosa

Santa Rosa : les parcs nationaux du Costa Rica

Le parc Santa Rosa, créé en 1972, est à la fois une richesse naturelle et historique du Guanacaste. Il fait partie du patrimoine de l’humanité en raison de la bataille de 1856 où le pays a repoussé une invasion nord-américaine, un musée retrace l’histoire à l’intérieur du parc. Le parc protège la plus vaste étendue de forêt sèche d’Amérique centrale. Le paysage est très différent en saison des pluies et en saison sèche, durant laquelle les arbres perdent leur feuillage. Les plages de Naranjo et Nancite sont magnifiques !

10 habitats naturels cohabitent dans le parc, ce qui lui donne une flore très diversifiée. Côté faune, on peut y trouver de nombreuses chauves-souris, oiseaux, papillons et reptiles principalement.

Il y fait très chaud, prévoir de quoi se protéger du soleil et beaucoup d’eau.

  • Horaires : tous les jours de 8h30 à 15h30.
  • Prix d’entrée : 15 USD.
  • Parking : 1500 colones (3 USD).
  • Temps sur place : demi-journée.
  • Difficulté : difficile.






Parc National Barra Honda

Barra Honda : les parcs nationaux du Costa Rica

Le parc national Barra Honda dénote un peu des autres parcs costariciens, il présente une large concentration de grottes extraordinaires, où on observe stalactites et stalagmites. Il est ouvert depuis 1974. C’est un endroit superbe pour les amateurs de géologie. Les grottes sont de formation calcaire, il faut y aller avec un guide pour visiter en toute sécurité. Seulement 50% des grottes ont été explorées à ce jour ! Seule la grotte « Terciopelo » est ouverte au public. Le parc Barra Honda vous propose une expérience différente et forte en aventure.

Une forêt tropicale sèche entoure les cavernes du parc. Hormis la présence de chauve-souris dans les grottes, une grande diversité de mammifères vit dans les bois du parc (singes, puma, coyote, pizote…)

Ne pas être claustrophobe pour visiter les grottes, il faut avoir plus de 10 ans et être en bonne condition physique. Le matériel est fourni par les guides. L’exploration dure environ 1h.

  • Horaires : tous les jours de 8h à 16h pour le parc. La visite des cavernes s’arrête à 13h.
  • Prix d’entrée : 12 USD. 30 USD avec la visite des grottes (équipement, guide).
  • Temps sur place : demi-journée.
  • Difficulté : intermédiaire.




Parc National Manuel Antonio

Manuel Antonio : les parcs nationaux du Costa Rica

Le parc national Manuel Antonio est l’un des plus touristiques du Costa Rica mais aussi l’un des plus beaux! Les sentiers sont superbes et les plages paradisiaques. Le vert de la forêt tropicale et le bleu clair de l’Océan se mélangent à merveille. La faune est abondante dans le parc. Vous pourrez profiter de la vue sublime depuis les miradors des différents sentiers, l’un d’eux débouche sur une très belle cascade. Le parc s’est créé sous la pression de la communauté locale en 1972, pour protéger la biodiversité locale.

Forêt primaire tropicale humide, mangrove, zone protégée marine… Faune abondante parmi lesquels vous pourrez observer 3 types de singe, les 2 espèces de paresseux, le raton-laveur, le pizote et beaucoup d’oiseaux.

Attention à votre nourriture, les singes capucins et les ratons-laveurs sont très voleurs ! Surtout quand vous partez à l’eau. Je vous conseille de ne pas emmener de nourriture. Comme dans tous les parcs, ne nourrissez pas les animaux. En saison haute faites attention au stationnement en voiture, la police se réserve le droit de retirer les plaques d’immatriculation des véhicules mal garés !

  • Horaires : du mardi au dimanche de 7h00 à 16h00.
  • Prix d’entrée : 16 USD.
  • Temps sur place : demi-journée.
  • Difficulté : facile.







Parc National Carara

Carara : les parcs nationaux du Costa Rica

Le parc national Carara se trouve à côté du pont Tarcoles où l’on peut observer les énormes crocodiles, il est connu pour l’observation de l’ara rouge. Les amateurs d’ornithologie y trouveront leur bonheur. Il a été déclaré parc national en 1998 mais c’était à l’origine déjà une réserve nationale depuis 1978. Le parc est très intéressant d’un point de vue biologique pour étudier la transition entre forêt tropicale humide et sèche.

Seule forêt de transition du pacifique central, elle présente une faune et flore à la fois des forêts sèches et humides. L’attraction principale est l’ara macao, perroquet en voie d’extinction. Vous pourrez y observer des grenouilles dans les endroits humides, des paresseux, singes, iguanes…

Attention à vos bagages si vous faites seulement étape au parc, laissez-les à la réception pour éviter les vols dans les véhicules.

  • Horaires : tous les jours de 7h à 16h en saison sèche, ouverture à 8h en saison des pluies.
  • Prix d’entrée : 10 USD.
  • Temps sur place : environ 3 heures.
  • Difficulté : facile.




Parc National Los Quetzales

Los Quetzales : les parcs nationaux du Costa Rica

Le parc national Los Quetzales, situé dans les hautes montagnes du Pacifique Central est comme son nom l’indique l’endroit idéal pour observer le quetzal, magnifique oiseau d’Amérique Centrale. Sa présence est due à celle de l’aguacatillo, arbre où le quetzal trouve sa nourriture. Vous pouvez l’observer également dans les réserves nationales de Monteverde. L’altitude maximale du parc s’élève à presque 3200 m, par conséquent il fait froid (10 degrés environ). Il pleut également beaucoup dans cette région. Le parc est un des plus récents au Costa Rica, il a été créé en 2006 sur environ 4000 hectares.

Bosque nuboso (forêt dans les nuages) de haute altitude et très humide, ce qui permet une flore tropicale des plus diversifiées. Du côté faune, c’est un parc destiné aux amateurs d’ornithologie avec des centaines d’espèces d’oiseaux et bien sûr le Quetzal, quelques mammifères s’observent également, ainsi que de nombreux papillons.

Visitez le parc entre janvier et mars pour éviter la pluie et le froid au maximum. Des jumelles ou un guide sont de mise pour observer les oiseaux et particulièrement le quetzal.

  • Horaires : tous les jours de 7h30 à 15h30.
  • Prix d’entrée : 10 USD.
  • Temps sur place : 2-3 heures.
  • Difficulté : facile.






Parc National Tapantí

Tapantí : les parcs nationaux du Costa Rica

Le parc national Tapanti a été créé en 1999, il s’étend sur environ 60 000 hectares dans la región de Cartago, il contient 2 secteurs : le massif de la muerte et Tapanti. 3 sentiers sont accessibles au public. Le parc protège un écosystème très important et varié en raison de la pluie abondante, de nombreuses rivières traversent le parc, elles représentent une source d’énergie hydraulique importante pour le pays. Les montagnes du Pacifique Central sont un couloir biologique extraordinaire.

On y trouve plus de 45 espèces d’oiseaux dont le tapir, plusieurs félins, la martilla, le raton-laveur, singes… et plus de 260 espèces d’oiseaux dont le colibri, le quetzal… Les différentes altitudes (entre 1200 et 2500 m) offrent une végétation primaire tropicale très dense et diversifiée.

Déconseillé de Mai à Octobre en raison des pluies abondantes.

  • Horaires : tous les jours de 8h00 à 16h00.
  • Prix d’entrée : 10 USD.
  • Temps sur place : environ 3 heures.
  • Difficulté : intermédiaire.




Parc National Corcovado

Corcovado : les parcs nationaux du Costa Rica

Le parc national Corcovado est un véritable coup de cœur au Costa Rica, la raison est simple, on y trouve 5% de la biodiversité mondiale dans un cadre sauvage incroyable ! C’est une aventure recommandée aux amoureux de la nature qui sont prêts à arpenter le parc pendant de longues heures. Le parc s’étend sur plus de 40 000 hectares et existe depuis 1975 ! La zone est très humide, évitez la saison des pluies. Vous pouvez dormir dans le parc pour vivre une expérience sauvage hors du commun.

Tous les animaux vedettes du Costa Rica sont rassemblés dans ce parc ! Vous avez plus de chances de croiser certains félins comme le puma. Le tapir se trouve assez facilement en bord de plage. Vous apercevrez peut-être l’aileron d’un requin « toro » dans le fleuve ou un crocodile.

Guide obligatoire, vous pouvez accéder au parc depuis Bahia Drake (je vous recommande le tour à Isla del Cano également) ou depuis Puerto Jimenez si vous souhaitez passer plus de temps dans le parc, ou passer une ou deux nuits dans le camp de base. L’accès à Bahia Drake est recommandé par Sierpe en bateau.

  • Horaires : tous les jours de 7h à 16h. Réservez un guide au moins la veille
  • Prix d’entrée : 80 USD depuis Sierpe. Une centaine de dollars depuis Puerto Jiménez pour dormir dans le parc.
  • Temps sur place : demi-journée, 2 jours ou 3 jours.
  • Difficulté : modérée ou difficile selon le pack.






Parc National Marino Ballena

Marino Ballena : les parcs nationaux du Costa Rica

Uvita et son parc national Marino Ballena sont le point de départ idéal pour l’observation des dauphins et surtout des baleines ! Si vous n’avez jamais observer ce cétacé de près, l’émotion est incroyable. Le parc a la particularité d’être en forme de queue de baleine… la nature fait bien les choses ! Dans le parc vous pourrez vous balader sur les 15 kms de plage, faire du snorkeling… Les tours de baleines se réservent depuis Uvita pour les observer en bateau. Le parc a vu le jour en 1992 pour protéger 5000 hectares marins et la venue des baleines pour leur cycle de reproduction.

La baleine à bosse est la star du site, avec plusieurs espèces de dauphins et tortues également. C’est un parc avant tout marin.

Privilégiez la saison des baleines, de janvier à avril, puis de juillet à octobre (période de cycle de reproduction).

  • Horaires : tous les jours de 7h à 16h.
  • Prix d’entrée : 6 USD. Environ 80 USD pour le tour d’observation des baleines en bateau
  • Temps sur place : demi-journée.
  • Difficulté : facile.




Parc National Chirripó

Chirripó : les parcs nationaux du Costa Rica

Le parc national Chirripó vous permet d’atteindre le point le plus élevé du pays (3800 m d’altitude) ! Une motivation de poids mais qui requiert une excellente préparation physique. Les vues sont impressionnantes, si le ciel est dégagé, vous apercevrez les 2 océans ! Le parc a été créé en 1975 et s’étend sur environ 50 000 hectares de haute montagne. Il faudra réserver très longtemps en avance pour vous y rendre, l’accès se fait via San Gerardo de Rivas (accès difficile).

Les variations d’altitude permettent de trouver une grande diversité de flore de haute montagne, plusieurs lagunes sont présentes. Côté faune, on y trouve principalement de nombreuses espèces d’oiseaux.

Il faut réserver très longtemps à l’avance (2-3 mois à l’avance) car les logements sont vite complets. Un guide est nécessaire pour réaliser l’ascension. Il faut prévoir plusieurs jours pour gravir le sommet et redescendre. Bonne préparation physique nécessaire

  • Horaires : tous les jours de 8h à 12h et de 13h à 16h30.
  • Prix d’entrée : 18 USD + guide.
  • Temps sur place : 1, 2 ou 3 jours avec un guide.
  • Difficulté : difficile, expérience nécessaire en haute montagne.




Vous pouvez également découvrir les 8 réserves et refuges biologiques du Costa Rica, véritables trésors costariciens !

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 9.5/10 (6 votes cast)