Cet article fait partie d’une série sur la région d’Arenal

Cliquez ici pour voir la première partie :
La Fortuna et notre soirée détente aux sources d’eau chaude

 

Randonnée et visite du volcan Arenal

et du lac Arenal (2e jour)

 

 

Après un bon petit déjeuner complet, tôt le matin, nous prenons la route du Parc National du volcan Arenal qui, en poursuivant notre chemin, nous amènera à faire une randonnée improvisée jusqu’au lac Arenal… C’est parti, je vous raconte tout ! 😉

 

Sur la route du volcan Arenal :

 

Chemin pour rejoindre le Volcan Arenal - Costa Rica

Chemin pour rejoindre le Volcan Arenal à 2km.

 

     Nous prenons donc depuis La Fortuna le bus à 8 heures pour Tilaran et demandons au chauffeur de nous arrêter au parc (pour rejoindre le poste de gardes forestiers qui se trouve sur le versant ouest du volcan). Ensuite, il nous faudra faire 2 km à pied pour rejoindre l’entrée du parc national du volcan Arenal. Le retour en bus se fait vers 14 heures.

 

Lors de nos 2 km de marche, où nous nous baladons tranquillement, nous comprenons, en raison de l’épais brouillard qu’il y a tout autour du volcan Arenal, que nous ne verrons strictement rien.

Nous décidons donc de continuer mais de ne pas rentrer dans le parc national du volcan Arenal car à ce moment-là, nous sommes réalistes, nous savons qu’il faut payer l’entrée au parc 10$ par personne (alors que l’accès au cratère du volcan est interdit pour des raisons de sécurité) et que nous allons uniquement pouvoir emprunter un sentier de 3,4 km qui rejoint une plateforme panoramique, pour finalement ne pas voir grand-chose sur le sentier (et aucune chance de voir le cratère du volcan Arenal !).

 

Avant de poursuivre notre aventure de la journée, je vous présente le volcan Arenal et son histoire éruptive qui est passionnante !

 

 

Quand le volcan Arenal se réveille :

 

Un volcan surprenant ! Endormi entre 1500 et 1900, le volcan Arenal, qui fait partie des volcans les plus jeunes du Costa Rica, était silencieux, considéré par beaucoup comme éteint. Agriculteurs et éleveurs locaux ont travaillé la terre le long de sa base pendant des années, comme ils le feraient sur le versant d’une montagne. Il était appelé le Cerro Arenal, qui se traduit par la « Montagne d’Arenal ».

 

Sauf que tout changea en date du lundi 29 juillet 1968, avec un violent tremblement de terre suivi à 7 h 30 du matin d’une importante éruption du volcan Arenal… Les éruptions se poursuivirent alors sans relâche pendant plusieurs jours, avec l’enfouissement de plus de 15 km2 de roches, de lave et de cendres.

 

Bilan : une population sous le choc et une période très difficile pour les gens de Arenal : avec trois petits villages totalement détruits, enterrés, tels que Tabacon, Pueblo Nuevo et San Luís, tuant 87 personnes et 45 000 têtes de bétail.

 

Le volcan Arenal a également jeté des rochers géants au plus fort de son activité, dont certains pesaient plusieurs tonnes, à plus d’un kilomètre et à une vitesse de 600 mètres par seconde. Incroyable quand nous y pensons !

 

Entre 1968 et décembre 2010, le volcan Arenal était actif avec un pic d’activité important entre 1998 et 2000, où il a presquetous les jours craché des roches chaudes, de la fumée, des cendres et de la lave, de son sommet.

 

1968 a servi de rappel : un volcan peut toujours se réveiller. Et les habitants ont observé une grande prudence dans la construction de leurs habitations et de fermes plus éloignées du volcan. À l’heure actuelle, toutes les villes, les hôtels et les sentiers sont fixés à une distance sécurisée d’Arenal.

 

Et bien que le volcan Arenal ait pris la vie de beaucoup d’hommes et de femmes, il est devenu la principale source de revenus des habitants d’Arenal, devenant le site du Costa Rica le plus visité grâce à ses attraits naturels.

 

Aujourd’hui, et depuis 2010, le volcan Arenal s’est endormi, mais quand se réveillera-t-il ?

 

 

Une fois devant l’entrée du Parc National du Volcan Arenal :

 

Après nos 2 km de chemin, arrivant devant l’entrée du Parc National du Volcan Arenal, nous décidons donc de continuer notre route en direction du lac d’Arenal, car le temps est nuageux mais agréable. Avec au fond de ma tête, je vous avoue, l’idée que je vais trouver des animations, activités, voire, pourquoi pas, de la baignade… Eh bien, je ne vais pas être déçu une fois de plus !

 

Finalement, nous nous rendons compte que le garde et les guides nous disent juste qu’il faut aller par le chemin à notre droite, et nous indiquent que c’est à 2 km environ… Très bien, nous nous lançons dans cette randonnée à pied, sauf que nous avons dû marcher sur un chemin où nous n’avons vu personne, sauf des animaux en liberté et où la pluie, le froid et le vent nous ont rejoints au passage, et où il y avait finalement plus de 10 km aller-retour à faire…

 

Du Volcan Arenal jusqu'au Lac Arenal

Pour arriver au final sur une route, celle qui traverse le lac, sans aucune activité sauf peut-être un ou deux bateaux de touristes qui partaient dans des tours tout organisés… Une grande déception, beaucoup de fatigue pour pas grand-chose, mais une balade dont nous nous souviendrons longtemps ! 🙂

 

Nous avons fini par rejoindre pour 14 heures le bus au bout du chemin, après une journée de marche d’au moins 14 km, dont une bonne partie sous la pluie, ce qui a fait que nous étions gelés !

 

 

Le lac Arenal est-il artificiel ? Son histoire :

 

C’est le plus grand lac du pays, avec 88 km2, mais c’est un lac artificiel. Eh oui, construit par l’homme en 1974, très récemment, il a submergé les anciens villages d’Arenal et de Tronadora.

Ce lac a été construit pour répondre à une demande grandissante en eau (au Guanacaste) et surtout en électricité, et il couvre actuellement environ 70 % des besoins en électricité du pays. De plus, une nouvelle source d’énergie est apparue : ce sont en fait d’énormes éoliennes qui ont été mises en place suite à la présence de vent dans la région, comme à Tierras Morenas, au nord-est du lac.

 

Notre aventure de la journée se termine au chaud, avec une bonne tasse de thé et de café…

 

 

Mon opinion sur le site touristique d’Arenal :

 

Eh bien, le volcan Arenal n’étant pas en activité, totalement endormi depuis décembre 2010, le spectacle n’a plus rien à voir avec l’année précédente, où nous pouvions voir des coulées de lave magnifiques. Donc, ne vous fiez pas aux images, on vous vend des photos avec de belles coulées de lave en pleine nuit : vous ne verrez rien de cela !

 

Sincèrement, je pense qu’il peut être bien d’y passer seulement une journée avant de remonter plus haut sur Tenorio par exemple ou Rio Celeste, et seulement si vous avez une voiture de location car honnêtement, je trouve le secteur un peu abandonné, très difficile d’accès sans voiture, sans grand intérêt sauf si bien sûr vous avez de l’argent et que vous payez pour la journée des tours hors de prix…

 

Et encore, dans ce cas, rien ne vous garantit de voir le volcan Arenal, très souvent dans le brouillard épais, avec le vent et le froid… Mon choix se porterait plutôt sur Monteverde, plus au sud de Arenal, à mon sens plus accueillant, bien que les tours soient également chers, notamment pour le pont suspendu ou le Canopy !

 

Le Volcan Arenal dans le brouillard - Costa Rica

 

Autres informations, conseils voyage :

 

  • Entrée au Parc du Volcan Arenal en voiture : prenez à l’ouest au départ de la Fortuna sur environ 15 km. Tournez à gauche à la pancarte « Parque National » et vous aurez 2 km de chemin avant d’arriver devant l’entrée, au poste de gardes forestiers où il y a un parking.
  • Prévoyez le ciré breton et des vêtements chauds car le vent, la pluie et parfois le froid sont facilement au rendez-vous, notamment à proximité du volcan Arenal…
  • Ce que je vous recommande, c’est de prendre la route en voiture qui contourne le lac par le nord, elle vous offrira par beau temps de magnifiques panoramas. Quand vous êtes sur la descente, vers le sud, vous êtes alors sur la rive nord-est où la végétation aux allures tropicales s’épaissit, mais le trajet devient très difficile. Donc, attention, surtout après de fortes pluies, car la route sera impraticable.
  • Site d’informations sur Arenal : arenal.net

 

 

Que pensez-vous de ces conseils sur le Volcan Arenal ? Laissez un commentaire et dites-moi si vous aviez imaginé le réveil d’un volcan tel qu’il a eu lieu en 1968.

Donnez-moi un retour en postant un commentaire, je serais très heureux de vous lire et de pouvoir partager sur le blog vos différents avis sur la région d’Arenal.

 

 

 Mots-clés recherchés :  Arenal, Volcan Arenal, Costa Rica Arenal, Lac Arenal, Parc National Volcan Arenal, Arenal Volcano, Région d’Arenal Costa Rica, éruption 1968 volcan Arenal.

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 8.4/10 (18 votes cast)