Voyager en sécurité au Costa Rica

en 7 conseils !

 

     Vous êtes-vous déjà posé la question suivante : Comment puis-je voyager en sécurité au Costa Rica ? Eh bien, si c’est le cas, superbe ! Car je vous présente ci-dessous une interview que j’ai réalisée ce week-end avec Fabrice Dubesset, qui est l’auteur du Guide A.t.i.p.i.c, un guide qui nous aide à nous préparer à la sécurité en voyage et à prendre en main des astuces simples pour réduire considérablement le risque de vols.

      Fabrice va donc nous en parler et nous donner 7 conseils pour voyager en sécurité au Costa Rica :

 

 

Envie de voyager en sécurité au Costa Rica et l’esprit tranquille ?

 

Cliquez ici pour profiter de la méthode a.t.i.p.i.c, pour voyager zen et en sécurité !

 

 

Voyager en sécurité au Costa Rica en 7 conseils !

 

Vincent : Bonjour et bienvenue dans cette vidéo du blog Costa Rica « Vert Costa Rica ». Je suis actuellement avec Fabrice, du blog « Instinct Voyageur ». Bonjour Fabrice.

Fabrice : Bonjour Vincent.

Vincent : Merci d’avoir accepté de faire cette interview. Alors, est-ce que tu peux te présenter et nous expliquer un peu ton parcours ?

 

Fabrice : Alors, depuis un an et demi, ça fait presque même environ deux ans, j’ai lancé le blog « Instinct Voyageur ». Et en fait, depuis quelque temps, j’ai envie – en fait, je suis devenu un blogueur-voyageur. Finalement, c’est mon métier en ce moment. C’est un blog que j’ai lancé en septembre 2010 avec l’objectif au début de tirer un revenu de ce blog pour financer ma passion, qui est le voyage. Et puis, ça a bien marché. J’ai aussi un deuxième blog qui s’appelle « Prendre l’avion », spécialisé sur le voyage en avion. Et donc, voilà, à travers ce blog, j’essaye de démontrer que faire un long voyage, c’est vraiment quelque chose à faire dans sa vie. Mon but, c’est de pousser le plus de gens à voyager.

 

Vincent : Ah, super ! Et donc, maintenant, tu arrives à voyager énormément ? Je sais que tu as fait beaucoup de voyages dernièrement. Il me semble que tu as fait l’Amérique centrale également il n’y a pas très longtemps.

 

Fabrice : Oui, j’étais parti trois mois en Amérique centrale et à Cuba. Je suis resté aussi pas mal de temps en Colombie, je suis aussi allé au Pérou et en Bolivie. J’essaye d’alterner, en fait, des phases où je suis un peu posé, des phases où je suis vraiment sur la route, en voyage.

 

Vincent : Quelle était ta motivation pour créer le blog ? C’était vraiment pour pouvoir voyager en fait ?

 

Fabrice : Il y avait deux motivations. C’était essayer de gagner un revenu complémentaire avec un blog de voyage et aussi, bien sûr, je pense surtout parce que quand on se lance là-dedans, dans le bloging en général, il vaut mieux être passionné par ce qu’on écrit, par ce qu’on fait. Et donc, en fait, moi c’était surtout et avant tout partager ma passion du voyage, les voyages que j’avais faits auparavant, etc. C’était même surtout ça, en fait.

 

Vincent : Ah, oui, c’était l’envie de partager avec tout le monde. Et il me semble aussi que tu t’es mis à la plongée également. J’ai vu beaucoup d’articles.

 

Fabrice : À la plongée, je m’y suis mis il y a trois ans. J’avais découvert ça lors d’un long voyage en Asie. Oui, j’adore. Maintenant, j’essaye de combiner au maximum voyage et plongée. Ce n’est pas toujours évident. Oui mais bon, c’est super. J’ai plongé en Amérique centrale, à Honduras. C’était vraiment magnifique.

 

Vincent : Génial ! Tu es également l’auteur d’un nouveau livre, d’un guide qui s’appelle « a.t.i.p.i.c ». Est-ce que tu peux nous en parler un petit peu ?

 

Fabrice : J’ai sorti mon premier guide, livre électronique, qui s’intitule « La méthode a.t.i.p.i.c pour voyager zen et en sécurité ». Comme son nom l’indique, cet ouvrage traite de la sécurité en voyage et de la sécurité des biens, des personnes mais aussi des données.

C’est un ouvrage assez complet sur tous les aspects de la sécurité en voyage. Je me suis aperçu, en fait, qu’il n’y avait pas d’ouvrage, du moins à ma connaissance, sur ce sujet en français. Moi, personnellement, je n’ai jamais eu de gros problème en fait en voyage, mais j’ai croisé beaucoup de voyageurs souvent qui avaient eu des problèmes. Quand tu rencontres des voyageurs, ils racontent souvent leurs mésaventures. Et j’en ai rencontré pas mal d’ailleurs, surtout en Amérique du sud. Voilà, je me suis dit : « Tiens, pourquoi ne pas… », parce que souvent, ces personnes à qui était arrivé le problème, c’était souvent une mauvaise attitude ou un manque de connaissance sur les techniques.

 

Vincent : Ils ne faisaient pas attention ou quelque chose comme ça. Enfin, des petites choses qu’ils peuvent mettre en place pour…

 

Fabrice : Avec une certaine connaissance, ils auraient pu vraiment l’éviter facilement, en fait. J’ai voulu écrire ce guide qui s’adresse à tous les voyageurs. Bon, bien sûr, à ceux qui n’ont pas l’habitude de voyager régulièrement évidemment, c’est eux qui vont surtout être intéressés, mais ce guide concerne aussi des voyageurs réguliers ; en fait, la majeure partie des retours que j’ai eus viennent, en fait, de la part de voyageurs expérimentés qui ont été étonnés d’apprendre pas mal de choses sur ce thème-là.

 

Vincent : En fait, il y a les deux : il y a les gens qui n’ont vraiment pas l’habitude de voyager et les bons voyageurs qui ont pris également des conseils, on va dire, pour se protéger un peu plus également.

 

Fabrice : Voilà, parce que je pense qu’on trouve pas mal de choses dans ce livre qui touchent des gens différents.

 

Vincent : Tu parles également de comment se sortir d’une situation en cas de vol également, il me semble, en cas de perte des papiers, de vol ?

 

Fabrice : Voilà. En fait, cet ouvrage, qui fait 200 pages environ, se compose de trois grandes parties.

La première partie, c’est des connaissances ; donc, connaissances sur la sécurité en général, comment préparer son voyage, comment se renseigner avant et aussi pendant son voyage, etc.

Une deuxième grande partie sur les techniques ; comme son nom l’indique, c’est plus des techniques du genre comment cacher son argent de voyage, comment photographier avec plus de sécurité, comment surfer sur le Wifi à l’étranger avec plus de sécurité, etc., tout un ensemble de techniques, comment faire attention par rapport à ses bagages, dans les transports, etc., etc.

Et une troisième partie, qui est davantage axée sur la psychologie, qui parle de la psychologie de la sécurité en voyage, de ce qu’on appelle l’intuition, en fait comment chaque personne gère, appréhende le risque, la notion de sécurité en voyage. Il y a plusieurs facteurs qui influencent notre perception du risque et donc par conséquent notre attitude et nos actions par rapport à ça.

 

Comment voyager en sécurité au Costa Rica en 7 conseils !

 

 

Vincent : OK, super. Je vais te demander également quelques conseils pour les lecteurs de « Vert Costa Rica ». Alors, est-ce que tu pourrais nous donner 7 conseils de sécurité qui te semblent importants pour voyager au Costa Rica ou en Amérique centrale, par exemple ?

 

Fabrice : Oui. Alors, que ce soit en Amérique centrale et en Amérique du sud, en général il y a davantage de précautions à prendre qu’en Asie parce que, notamment si tu es dans des grandes villes, c’est quand même moins safe que l’Asie. Il y a quand même une différence. Et donc, il y a 7 principes de base. La base que je recommanderais, ce serait par exemple tout d’abord le principe de base : de ne pas résister si on t’attaque dans la rue pour te dévaliser, ne jamais résister, pour un appareil photo, etc., ça ne vaut pas la peine. Les journaux sont remplis de cas où la personne a résisté et a été tuée d’un coup de couteau. Ça, c’est vraiment la base. Il faut vraiment le rentrer dans sa tête.

 

La deuxième chose, c’est d’essayer de laisser le maximum d’objets de valeur à l’hôtel dans un locker avec son cadenas à soi. Surtout le soir, quand on va se balader, laisser un maximum de choses de valeur, que ce soit le matériel, son argent, etc.

 

La troisième chose est un peu liée, c’est d’éviter de se balader aussi avec des objets de valeur, genre appareil photo autour du cou. En Amérique centrale, justement, j’ai rencontré une voyageuse qui revenait du Costa Rica, d’une ville côtière dont j’ai oublié le nom, et elle m’a raconté qu’elle s’est fait agresser. En fait, elle se baladait en fin d’après-midi le long de la plage avec un ami, avec son appareil photo autour du cou. Et là, il y a quelqu’un qui a surgi d’une ruelle avec un couteau et l’a agressée pour piquer son appareil photo. Si elle avait mis son appareil photo dans son sac, peut-être…

 

Vincent : Exactement. C’est vrai que ça arrive régulièrement. Mais après il faut être prudent, il faut essayer de prendre ces petits conseils.

Fabrice : Pour moi, tu sors ton appareil photo, tu prends ta photo et tu le ranges.

Vincent : Voilà, exactement.

 

Fabrice : Et ensuite, un quatrième conseil, de faire en sorte pour l’argent, par exemple, de le placer au moins à deux endroits différents, deux sacs différents, sur soi, à l’hôtel, etc. Et aussi, par exemple, avoir deux cartes de crédit, comme ça si on s’en fait voler une, on a une sécurité.

 

Vincent : C’est vrai.

 

Fabrice : Ensuite, il y a un truc, je pense – pour certains ça va paraître too much –, mais il y a un truc qui peut être assez efficace, c’est d’avoir un faux portefeuille, un deuxième portefeuille mais faux, par exemple avec une vieille carte de crédit ou avec un billet que tu glisses à l’intérieur, qui est toujours avec toi dans ton sac à dos, comme ça si dans la rue on se fait agresser… Mais bon, franchement, j’ai rencontré pas mal de voyageurs qui se sont fait… comme ça, ils rentrent le soir et quelqu’un vient vers eux avec un couteau… Les chances sont rares mais pourtant j’en ai rencontré pas mal. Et le fait d’avoir ce faux portefeuille, en fait, tu vas le lui donner et le mec va se satisfaire de ça.

 

Vincent : Oui, il ne peut pas se rendre compte directement que…

 

Fabrice : Moi, au Pérou, je me suis fait voler mon portefeuille, ce n’était pas dans la rue, je ne sais même pas trop comment, sans doute un pickpocket, il était dans mon sac. Et c’était mon faux portefeuille.

 

Vincent : D’accord. Super. Tu as évité le pire.

 

Fabrice : Bon, ça n’aurait pas été dramatique, mais bon, ça aurait quand même été assez galère.

Vincent : Oui, parce qu’on a toujours tout en plus dans le portefeuille. Enfin, on a toutes les cartes.

Fabrice : C’est la carte de crédit surtout.

Vincent : Oui.

 

Fabrice : C’est un peu chiant. Et enfin, quel autre conseil je pourrais donner ? C’est peut-être de redoubler d’attention dans les grandes villes le soir. Éviter les zones désertes, les rues désertes si on est seul dans les grandes villes. En Amérique du sud, les grandes villes sont assez…

 

Vincent : Nous, à la capitale, par exemple, à San José, il y a la rue principale, on va dire, qui est très importante. Donc, là, elle est toujours surveillée, il y a toujours la police. Donc, on se sent en sécurité. Après, par contre, c’est vrai que si on sort sur les rues qui sont un peu à côté, tout est fermé, tout est noir et il y a souvent des problèmes. Donc, il vaut mieux faire attention également. Et sur les villes sur la côte également, il y a des grandes villes comme Limón, etc., donc là, c’est pareil, il vaut mieux être assez vigilant.

 

Fabrice : Et enfin, une dernière chose, qui est aussi un classique en Amérique centrale, c’est les taxis, les faux taxis ou les taxis qui te prennent et ensuite qui… Un taxi te prend, il va s’arrêter un moment et il y en a un qui va rentrer pour te dévaliser. Ça, c’est un grand classique en Amérique du sud, que ce soit la Colombie ou le Pérou, c’est un grand classique. Et c’est vrai que ça, c’est un peu difficile quand même à éviter parce que souvent, c’est des taxis officiels qui sont de mèche. Donc, bon, là, il y a plus une question de chance, il faut bien le dire. Mais ça, on peut quand même l’éviter tout d’abord en évitant de prendre un taxi qui n’est pas officiel. Et ensuite, par exemple, si tu es à l’hôtel, de faire appeler un taxi par l’hôtel parce que souvent l’hôtel va appeler quelqu’un qu’il connaît, qui est a priori plus en confiance. Donc, moi, c’est ce que j’essaye de faire, si je peux, à chaque fois. Si je dois prendre un taxi, je vais le faire appeler par l’hôtel.

 

Vincent : Oui, super. Merci beaucoup, Fabrice, pour tous ces conseils. Je pense que ça va être très utile à tous les lecteurs. Et donc, je vais mettre en dessous de cette vidéo le lien pour que les gens puissent voir ton guide directement. Donc, vous avez juste à cliquer en-dessous de la vidéo.

 

Fabrice : Et je rajouterais quand même une dernière chose encore. C’est que le domaine de la sécurité en voyage, peut-être pour certains ça peut paraître inutile, secondaire ou même paranoïaque. Mais en fait, ce guide, pour connaître certaines techniques, etc., et se soucier en voyage, ce n’est pas faire preuve de paranoïa, c’est juste connaître certaines connaissances techniques pour éviter des problèmes. En fait, ces connaissances des techniques, à partir d’un moment, ça devient un réflexe, tu n’y penses plus après. Ce n’est pas de la paranoïa dans le sens où tu n’es pas là tout le temps…

 

Vincent : Oui, regarder s’il n’y a pas un pickpocket derrière toi, oui. C’est des techniques dont tu prends l’habitude, ranger ton appareil photo, par exemple, tu le ressors.

Fabrice : Voilà, c’est juste des choses pour limiter les risques et ensuite ça devient des réflexes, ça fait partie de toi et tu n’y penses plus. En tout cas, c’est le cas pour moi et pour beaucoup de gens, je pense.

 

Vincent : Je vous invite vraiment à découvrir le livre. C’est très intéressant et il y a justement plein de techniques comme ça qui vous permettent de vous protéger et puis de prendre des réflexes aussi pendant votre voyage.

 

Je vous dis à très bientôt. Merci Fabrice.

 

Fabrice : Merci Vincent, et bonne journée à tout le monde.

Vincent : Bonne journée à toi. Salut.

Fabrice : Salut.

 

 

Et vous, qu’est-ce que vous pensez du thème de la sécurité en voyage ? Avez-vous peur de l’insécurité en voyage ? Cela vous freine-t-il pour partir en vacances au Costa Rica ?

Répondez en postant maintenant un commentaire ci-dessous pour me donner votre avis.

 

 Mots-clés recherchés :  sécurité costa rica, voyage et sécurité au costa rica, costa rica sécurité, securite voyage costa rica, insecurite costa rica, Fabrice Dubesset, interview Fabrice Dubesset, Guide a.t.i.p.i.c, voyager en sécurité au costa rica.