On connait déjà le nom de famille du futur président costaricien mais pas encore le prénom ! Effectivement le premier tour des présidentielles au Costa Rica a donné son verdict ce dimanche 4 février 2018 vers 20h30 et Fabricio Alvarado (parti religieux de la restauration nationale) sera opposé à Carlos Alvarado (parti d’action citoyenne, du président sortant) au second tour !

Présidentielles au Costa Rica 2018

Les électeurs du Costa Rica étaient appelés à voter aux urnes le dimanche 4 février 2018. Les résultats du premier tour sont tombés vers 20h30 et deux candidats portant le même nom de famille sont sortis en tête !

Fabricio Alvarado a obtenu environ 25% des voix du peuple, il a devancé son homonyme Carlos Alvarado, qui à quant à lui obtenu environ 22% des suffrages du premier tour des présidentielles au Costa Rica. Ils s’opposeront donc au second tour, dont les résultats tomberont le 1er Avril 2018 pour connaître le nouveau président. (Au Costa Rica il faut obtenir plus de 40% des suffrages pour être élu directement au premier tour). Malheureusement le taux d’abstention a atteint un niveau important, avec une estimation de 34% de la population, qui ne s’est pas rendue aux bureaux de vote.

 

présidentielles-costa-rica_2

 

Ces 2 candidats ne partaient pas forcément favoris dans la course à la présidentielle au Costa Rica parmi les 13 engagés au premier tour. La question du mariage homosexuel a joué un rôle clef et jouera également ce rôle dans la course finale à la présidentielle. En effet, Fabricio Alvarado, issu d’un parti religieux très conservateur, est remonté en flèche dans les sondages après avoir pris position contre le mariage pour tous; sachant que le Costa Rica est un pays très religieux et de tradition conservatrice. Fabricio Alvarado est un pasteur évangélique de 43 ans, député de son parti “Restauration nationale”.  La thématique de la légalisation du mariage gay est devenue centrale dans ces élections en janvier, lorsque la cour interaméricaine des droits de l’homme a incité les pays de la région à reconnaître le mariage pour tous, sujet polémique. 

Son opposant au second tour est Carlos Alvarado, représentant du parti du président sortant (PAC), 38 ans et ex ministre du travail sous la présidence de Monsieur Luis Guillermo Solís. Il défend quant à lui l’unité nationale, pour construire une économie solide et développer la position remarquable du Costa Rica en terme de protection de l’environnement, principale source économique du pays grâce au tourisme “vert”.

 

Le système électoral costaricien

Le président costaricien est élu pour un mandat de quatre ans au scrutin majoritaire à 2 tours. Un seul candidat doit recevoir plus de 40% des voix au premier tour pour être élu directement. A défaut, les deux candidats arrivés en tête s’affrontent lors d’un second tour, et celui qui recueille le plus de suffrages est déclaré président. Le Costa Rica est un pays traditionnellement plutôt de droite, malgré l’élection de Luis Guillermo Solís en 2014, qui est plutôt de centre-gauche. Depuis 2005, un président élu peut se représenter une seconde fois aux élections, mais de façon non consécutive, une intervalle doit être respectée entre les 2 mandats.

 

Le Costa Rica, un modèle de démocratie en Amérique Centrale!

A noté qu’au Costa Rica, les élections présidentielles sont l’occasion de faire la fête, les votes se font dans une ambiance très joviale et les personnes arborent fièrement les couleurs de leurs partis sans aucune animosité, ce qui est à souligné. Ils se réunissent après l’annonce des résultats à la “fuente de la hispanidad” de la capitale San Jose, place publique des événements majeurs au Costa Rica, pour célébrer ensemble les résultats.

 

présidentielles-costa-rica_3

 

Le Costa Rica est un modèle de démocratie en Amérique Centrale, pour rappel le pays ne possède pas d’armée par exemple. Le pays est connu pour sa stabilité politique, en général de droite et assez conservateur. Le Costa Rica est souvent surnommé “la Suisse d’Amérique Centrale” car il reste neutre et prône la paix, comme en 1987, lorsque le président costaricien de l’époque (Oscar Arias Sanchez) a obtenu le prix Nobel de la paix pour avoir proposé un plan de paix à ses voisins d’Amérique Centrale, en proie à des guerres civiles.

 

Rendez-vous donc le 1er Avril pour connaître le visage du nouveau président costaricien, une chose est sûre : son nom de famille : Alvarado ! Les 3,3 millions d’électeurs devront choisir son prénom.

 

Voici un lien pour consulter les résultats officiels du premier tour des présidentielles au Costa Rica :
http://resultados2018.tse.go.cr/resultados/#/presidenciales

 

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (1 vote cast)