Visite du Canal de Panama

dans la ville de Panama City

 

Je continue mon voyage à destination du Canal de Panama après vous avoir emmenés à la découverte de la vieille ville de Panama City.

 

Visite du Canal de Panama

Très facile à visiter, il vous suffit de prendre le bus pour vous y rendre. L’entrée, ouverte au public, se trouve à seulement quelques kilomètres du centre-ville de Panama City. Une visite unique à ne surtout pas rater si vous vous rendez dans la ville de Panama City. On se demande comment ces bateaux gigantesques de plusieurs milliers de tonnes passent en laissant quelques centimètres seulement de chaque côté.

 

Visite du Canal de Panama dans la ville de Panama City

Visite du Canal de Panama dans la ville de Panama City

 

L’entrée est de 15 $. Il y a un musée qui reprend l’histoire de la construction du canal (que je vais vous présenter juste après), avec quatre salles d’exposition qui mettent en avant l’histoire du canal, l’importance de l’eau comme source de vie, le fonctionnement du canal avec les écluses, ce qui est passionnant, et son rôle dans le commerce mondial.

Ensuite, et c’est bien le meilleur moment, grâce à un belvédère situé au cœur de l’action, où vous serez bien installés pour profiter du spectacle (car c’est un vrai spectacle) 😉 – vous pourrez assister au passage d’un énorme bateau de croisière ou d’un porte-conteneurs, voire d’un pétrolier (très impressionnant également) frôlant le bord. De là, vous verrez l’ensemble des opérations de transit des navires.

Visite du Canal de Panama dans la ville de Panama City

 

Visite du Canal de Panama dans la ville de Panama City

 

Les navires montent et descendent de 26 mètres par rapport au niveau de la mer pour passer d’un océan à un autre en une journée, en traversant un lac artificiel. Ils franchissent 3 écluses à la suite devant vos yeux !

 

Une vidéo très intéressante sur le Canal de Panama :

 

 

 

La construction du canal de Panama

 

Sa construction a été l’un des projets d’ingénierie les plus difficiles jamais entrepris. Le concept remonte au début du XVIe siècle (imaginez, à cette époque !). C’est le 1er janvier 1882 qu’aura lieu la première tentative de construction par les Français, qui ont été les premiers sur ce chantier faramineux à débuter la construction d’un canal au niveau de la mer (sans écluses), sous l’impulsion de Ferdinand de Lesseps.

Malheureusement, ce fut un échec. En septembre de la même année, un tremblement de terre secoua l’isthme panaméen, faisant baisser à la Bourse de Paris le cours des actions de la Compagnie universelle du canal interocéanique de Panama créée trois ans plus tôt.

 

Visite du Canal de Panama dans la ville de Panama City

 

Les conditions de travail, la fièvre jaune ainsi que la difficulté de domestiquer le Rio Chagres qui connaissait régulièrement des crues dévastatrices et tout aussi meurtrières durant la saison des pluies, mettront à mal le projet que Gustave Eiffel sauvera en concevant un système de dix écluses. Toutefois, ces graves difficultés, amplifiées par l’affairisme, déboucheront sur la mise en faillite de la compagnie en 1889, déclenchant ainsi le fameux « scandale de Panama » (une affaire de corruption liée au percement du canal).

Après l’échec de cette tentative, le travail fut terminé par les États-Unis sous la direction de G.W. Goethals, et le canal ouvrit en 1914. Mais la construction des 77 kilomètres du canal a été parsemée de problèmes, des maladies comme le paludisme et la fièvre jaune aux glissements de terrain. Le nombre d’ouvriers morts pendant la construction a été estimé à 27 500.

De plus, la plupart des travailleurs impliqués dans la construction du canal ont été acheminés depuis les Antilles, ce qui a créé des tensions raciales et sociales sans précédent dans la ville.

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la présence de personnel civil et militaire américain augmente avec la construction de bases militaires. Cela amène de nouvelles tensions entre Panaméens et Américains qui vivent dans la zone du canal. D’importantes émeutes éclatent le 9 janvier 1964.

 

Les écluses du canal de Panama :

 

Le canal de Panama représente un travail de construction magnifique, mais le plus étonnant et le plus spectaculaire à mes yeux, ce sont tout de même ses écluses. Imaginez : elles font 33,53 mètres de large pour une longueur de 304,80 mètres. Les navires doivent respecter les dimensions dites « Panamax », c’est-à-dire la taille maximale autorisée.

    628207_5_efa8_schema-de-fonctionnement-des-differentes

Chaque chambre est remplie de 101 000 mètres cubes d’eau. L’eau entre par gravité avec un réseau de conduites sous chaque chambre et les navires sont tractés par de petites locomotives appelées « mulas » (« mules ») sur des rails disposés sur les murs des écluses.

 

Le canal de Panama en chiffres

 

Les chiffres font froid dans le dos car pour un passage, selon la taille du navire, soit une journée environ pour traverser, le prix est en moyenne de 100 000 $, et cela peut aller jusqu’à plus de 200 000 $. Malgré ce prix, le canal connaît un énorme succès et continue d’être un point de passage stratégique pour la navigation car les navires évitent de faire un grand détour en passant par la route du cap Horn et le passage de Drake, à la pointe australe de l’Amérique du Sud. Un navire allant de New York à San Francisco par le canal parcourt 9 500 kilomètres, moins de la moitié des 22 500 kilomètres du voyage par le cap Horn.

 

Chaque année, il est emprunté par plus de 14 000 navires transportant plus de 203 millions de tonnes de cargaison. Jusqu’à 2002, un total de 800 000 navires est passé par le canal.

 

Des travaux d’élargissement du canal ont été lancés en septembre 2007 après un référendum réalisé auprès de la population panaméenne, qui a voté pour à 78 %. Ce projet devrait s’achever en 2014/2015 et permettra le passage de plus gros navires…

 

Aimeriez-vous visiter le canal de Panama et voir ces bateaux pouvant transporter jusqu’à 4 000 conteneurs ?

 

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (6 votes cast)