La journée commence tôt. Après avoir pris un bon Gallo Pinto, il est temps de partir pour le parc national du Corcovado. Sur le bateau, nous rencontrons notre guide et notre groupe qui se compose de 8 personnes. Il faut savoir que si vous visitez seul le parc, un guide local est obligatoire. Il vous faut compter entre 40 et 60 dollars par jour et par personne, plus les entrées au parc de 15 USD. Sinon, les hôtels proposent leurs tours, environ 90 dollars par jour pour une excursion à la station de la Sirena avec un départ de Drake en bateau, plus l´entrée au parc et le pique-nique fournis. Cette dernière est excellente pour une excursion à la journée durant laquelle le guide saura combler vos attentes.

La traversée se déroule sans encombre. Je suis subjuguée par la beauté des payses qui se dessinent sous mes yeux !

 

parc-corcovado-vertcostarica

 

Nous débarquons sur une magnifique plage de sable noir et nous avançons vers le panneau de bienvenue qui annonce enfin ce lieu sacré. Dès le premier mètre, le guide nous fait découvrir un paresseux ; instant magique car c´est le tout premier que je vois depuis que je suis au Costa Rica car quand on est tout seul, ils sont difficiles à repérer. Vous pouvez passer devant sans les voir car leur couleur gris clair se confond avec les arbres. Puis nous arrivons à la Station de la Sirena, où nous faisons une boucle de 6 kms dans la jungle. Notre guide prend son temps, ce qui nous permet de voir une multitude d´animaux dont des familles entières de coatis, ou encore une centaine d’oiseaux dont le grand hocco.

 

e joyau vert du Costa Rica: le parc National du Corcovado

 

Au détour du chemin, un tapir surgit devant nous. Je suis si impressionnée par sa taille et sa corpulence que je reste figée.  En effet, c´est le plus grand mammifère d’Amérique Centrale, il pèse à peu près 200 kilos. Par la suite, je vais en voir trois autres dont un bébé, mais d’un peu plus loin.

Le Corcovado est également le seul parc du Costa Rica où l’on rencontre les 4 espèces de singes : le singe-araignée , le singe hurleur, le singe capucin et le singe écureuil. J´ai la chance de voir ces quatre espèces, ainsi que le singe Saïmiri, petit singe mince, qui mesure de 30 à 50 cm de long. Sa queue est aussi longue que son corps. Son poids est d’environ 600 grammes. Son poil est court et grisâtre et ses jambes sont d’un jaune brillant. Durant cette excursion, j´ai également l´occasion de voir un bébé singe hurleur, que sa mère porte.Il est trop mignon, je resterais là des heures s’il n’y avait pas mon groupe. Le temps : voici pour moi l´inconvénient majeur de l´excursion en groupe avec un guide, mais bon, il est indispensable dans cette immense jungle. Nous faisons également une petite pause sur une autre petite plage où le fleuve rejoint la mer, mais il est interdit de se baigner à cet endroit car le fleuve abrite de nombreux crocodiles et caïmans. Dommage, mais je n’ai pas envie d’être dévorée par l´un de ces spécimens.

 

e joyau vert du Costa Rica: le parc National du Corcovado

 

Puis, en revenant vers la station la Sirena, j’aperçois un magnifique toucan qui joue à cache-cache avec les photographes. L’heure du repas est arrivée, nous nous dirigeons avec notre guide vers la magnifique plage où nous avons accosté. Je me jette sur le repas, affamée après avoir tellement marché.

 

e joyau vert du Costa Rica: le parc National du Corcovado

 

Et vous, avez-vous déjà eu l´occasion de vous rendre au Parc Corcovado ? Faites-nous partager votre expérience.