Retour sur le Voyage au Costa Rica

de Sabine et Stéphane !

 

Je vous présente Sabine et Stéphane, qui ont accepté de nous faire leurs retours de voyage au Costa Rica et qui partagent avec nous leurs expériences mais également de superbe photographies de la nature et de ce beau paysage.

 

 

Retour du beau voyage au Costa Rica, en 11 questions !

 

1) Avant de parler de ton voyage, peux-tu te présenter ? Et nous dire dans quelle belle région de France tu vis ?

Hola ! Je suis Sabine, une amoureuse de l’Amérique latine, et Stéphane, mon mari, est un passionné de photographie, nous concilions ainsi nos passions en voyage ! Nous sommes un couple de 40 ans sans enfant, et nous vivons en Alsace, entre les Vosges et la Foret Noire en Allemagne, où il y a aussi de belles balades à faire.

 

Photo sur le Voyage au Costa Rica de Sabine et Stéphane !

 

2) Comment aimes-tu voyager en général, tu es partie au Costa Rica en solo ou en famille ?

Nous n’avons pas d’habitude de voyage en particulier. D’une année sur l’autre, la « formule » de voyage change, en fonction de la destination et du budget. Nous aimons partir en couple pour une totale liberté, mais pour avoir une vision d’ensemble d’un pays lointain, il est parfois intéressant de passer par une agence de voyage en privilégiant les circuits en petit groupe. Nous sommes donc partis cette année via une agence de voyage, sans regret.

 

3) Avant même de partir, depuis combien de temps préparais tu ton voyage ? As tu découvert le pays, la culture, le paysage avant dans les guides, sur internet, en cherchant les photos ?

Oui, c’était un projet que nous préparions depuis plusieurs années, nous avions décidé que ce serait le voyage de célébration de nos 40 ans. Destination nature, pays du tourisme durable avec obtention d’une certification, le Costa Rica est une destination dont on parle de plus en plus. Il était temps d’y aller ! 🙂

Nous avions lu des guides, des articles et des blogs sur internet afin de décider quelle partie du Costa Rica nous ferait voir un maximum de paysages et de biodiversité sur un temps donné. Nous avions beaucoup hésité entre voir le nord du pays et le Parc de Tortuguero, ou le Pacifique Sud et le Parc Manuel Antonio.

 

4) Tu es partie quand, en quelle période, combien de temps y es-tu restée ?

Nous sommes partis du 15 au 27 mai 2013, ce qui fait 12 jours sur place. C’est déjà bien, et c’est peu en même temps, nous aurions voulu prolonger, je ne voulais plus partir !

 

5) Peux-tu nous décrire ton itinéraire ?

Nous avions choisi un circuit qui nous faisait découvrir la vallée centrale et le nord du pays avec ses deux façades Atlantique et Pacifique. Nous nous arrêtions dans chaque région pour deux nuits, ce qui est assez confortable et ce qui nous a permis de voir de façon un peu plus approfondie chaque région au lieu de juste les survoler. Nous avions un guide et un chauffeur, ce qui est un grand confort. Les explications du guide ont été précieuses, car nos yeux « européens » ne savent pas voir la faune et la flore. Il a su nous transmettre son enthousiasme, et ses connaissances sur le terrain. Son implication dans l’écotourisme durable et ses explications ont apporté une autre dimension au voyage.

Nous avons d’abord visité San Jose, en libre le premier soir, puis avec le groupe et notre guide le lendemain. Nous nous sommes promenés sur les marchés, dans les rues piétonnes, sur les places et partout, il y avait beaucoup de monde, c’est une ville vivante et jeune. Il n’y a pas beaucoup d’architecture à voir mis à part le « Teatro nacional », nous n’avons pas eu le temps d’entrer au « Museo de Oro ». L’énergie, l’effervescence de la ville est sympa.

Ensuite nous avons vu le volcan « Turrialba » de loin lors d’une halte et balade à pied au cours de la montée vers le volcan de Irazú. La route est relativement bonne, même si un peu étroite, ce qui fait que la vitesse y est bien limitée (comme sur toutes les routes que nous avons empruntées !). Nous avions tout le long une vue magnifique sur la vallée de Cartago qui se remplissait de brume au fil de la matinée, et sur les cultures aux couleurs chatoyantes sur les pentes du Volcan. Nous avons vu la vallée d’Orosi et ses plantations de café, Cartago et la basilique « Nuestra Señora de los Angeles » où la piété des fidèles est impressionnante.

Nous sommes ensuite allés à Tortuguero en traversant le Parc « Braulio Carillo » et ses forêts de brume, nous avons navigué sur les canaux de Tortuguero jusqu’à la mer des Caraïbes où nous avions notre Lodge perdu au milieu de foret.

Nous y avons passé 2 jours à la recherche des animaux, singes, paresseux, tortues, grenouilles etc. Tortuguero a été la région favorite de Stéphane, son coup de cœur avant–pendant-et-après car le site est une source d’inspiration pour un photographe. Il aurait pu rester là des semaines !! C’est dans un écosystème comme celui-là que l’interaction entre la faune et la flore prend tout son sens. C’est presque une étape obligatoire dans un voyage écotouristique et cela fait réfléchir quant à l’impact de l’homme sur son environnement.

Puis nous sommes allés au Volcan Arenal, nous avons fait des balades sur des ponts suspendus avec une rallonge au pied du volcan pour les marcheurs. La ville de la Fortuna n’est pas très intéressante, mais le volcan Arenal à lui seul vaut le détour, il offre un paysage de carte postale lorsqu’il sort des nuages et la région est tout simplement magnifique.

 

Photo sur le Voyage au Costa Rica de Sabine et Stéphane !

 

Ensuite nous sommes allés dans le Guanacaste, à Rincon de la Vieja, en empruntant un bout de la Panaméricaine. Je m’attendais à trouver une super autoroute, mais en fait la route est égale au reste du pays, même si on voit clairement que le chantier pour le passage à 2X2 voies est en cours, depuis longtemps apparemment d’après notre guide qui dit espérer voir la fin des travaux de son vivant ! C’est dire la vitesse de progression du chantier. Les paysages sont différents, c’est plus sec, plus aride. Les couleurs sont différentes, on se croirait dans la savane ! Il y a des grands troupeaux de zébus et de chevaux.

Les randonnées au pied de Rincon de la Vieja se font entre forêt tropicale sèche et humide, entre les fumerolles, les bassins de boue bouillonnante, les grands arbres et les buissons. C’est un vrai sentier de randonnée bien tracé où nous découvrons de magnifiques ficus étrangleurs et d’autres arbres étranges. Il y a plein de randos à faire sur plusieurs heures voire sur la journée ou plus pour aller aux cascades. (Mais l’ascension au sommet est interdite en ce moment en raison d’un regain d’activité du volcan).

Et enfin, nous avons terminé notre séjour à « Tamarindo » sur la côte Pacifique. La partie que nous avons vue semble fortement nord-américanisée. Dommage, après les grands espaces vierges que nous avions vus jusque-là. La gestion du tourisme durable doit être un casse-tête dans cette région qui a subi une forte déforestation. (Notion d’un « centre de sauvegarde des animaux sauvages au Costa Rica » dans le Guanacaste créé dans les années 60 pour la sauvegarde du puma)

Il y a cependant plein de faune autour de l’hôtel à Playa Langosta et les plages sont relativement sauvages. On peut ainsi retrouver un peu de l’esprit du Costa Rica avec des singes hurleurs, des iguanes, des oiseaux, des écureuils…

 

6) Comment a été l’accueil des Costariciens ? T’es-tu sentie en sécurité ? Parles-tu l’espagnol ?

Je parle espagnol, alors l’approche a peut-être été plus sympa puisque les échanges sont plus faciles quand on parle la langue du pays.

L’accueil a été très cordial, les Costariciens sont gentils et assez réservés (ils ne sont pas « collants »). Je rejoins l’interview de Cathy, c’est vrai que nous n’avons ressenti aucune pression nulle part, même pas dans les marchés (oubliez le cliché du souk !). On peut se balader sans se faire harceler, nous ne nous sommes pas sentis en insécurité où que ce soit sur tout le trajet du circuit, que ce soit seuls sur nos espaces de temps libre, ou avec le groupe. Il convient de respecter les règles de sécurités que tout le monde suivrait à Paris et tout va bien.

 

8) Peux-tu nous dire ce qui t’a plu le plus – et peut-être le moins – durant ton séjour au Costa Rica ?

Le concept de tourisme durable nous a interpellés, il faudrait en faire un modèle obligatoire. Nous avons pris conscience de l’immense fragilité de l’écosystème en constatant de visu les efforts qui ont été faits au Costa Rica et pas (encore) ailleurs.

Nous avons été conquis par les paysages, les rencontres improbables avec les animaux, les lumières, les couleurs, et le climat ! (enfin tout !) Cependant, le mois de Mai est le début de la saison des pluies et le poncho doit toujours rester à portée de main.

Nous n’avons pas été déçus par le voyage, tout était conforme à nos attentes, et même au-delà. Même si… nous n’avons pas pu voir de capucins. C’est le revers de la liberté, ils n’attendent pas les touristes.

Photo sur le Voyage au Costa Rica de Sabine et Stéphane !

 

9) À combien t’est revenu le coût de ton voyage ? Qu’elles ont été les plus grosses dépenses de ton voyage.

2500 euros par personne tout compris pour le voyage. Aucune grosse dépense sur place

 

10) As-tu vécu des aventures là-bas, une anecdote intéressante à nous faire partager ? Un piège à éviter ?

 

Les anecdotes… il y en a tellement :

* Notre première rencontre avec des paresseux au bord de la route,

* avec notre première grenouille blue jeans, tellement petite,

* avec la vipère jaune à coté de laquelle on est passés,

* ou celle à tête verte tout à côté du restaurant

* Les singes hurleurs qui font office de réveille matin, le bruit des cigales, des oiseaux.. ce sont des concerts à ciel ouvert !

Nous n’avons pas rencontré de piège… question confort, je conseille de partir avec son propre Poncho car ceux vendus dans les hôtels à Tortuguero sont lourds et pas solides (mais ça fait aussi un souvenir !)

 

Photo sur le Voyage au Costa Rica de Sabine et Stéphane !

 

11) Conseilles-tu la visite du Costa Rica ? On pouvons-nous retrouver tes aventures, tes voyages ?

Oh que oui  nous conseillons de visiter le Costa Rica ! 🙂  En circuit organisé comme en auto tour, toutes les formules sont faisables, pour tout le monde (en famille, en solo, en groupe) Nous en parlions déjà avant de partir, nous sommes en mode « publicité » depuis notre retour !

C’est un beau pays, sans insécurité notable (la plus grosse insécurité est naturelle, avec les volcans), avec une multitude de paysages différents, d’écosystèmes différents, et une réserve de faune et de flore incroyable. A protéger.

J’ai créé un blog pour permettre à nos familles et connaissances de suivre notre voyage. C’est aussi mon humble participation à l’information des personnes qui projettent un voyage au Costa Rica : http://stephetsab.en-escale.com. Les plus belles photos du voyage seront sur le site de photos créatives de Stéphane : http://pabsoin.wix.com/steph

 

PURA VIDA

 

Un grand merci à vous deux, Sabine et Stéphane, d’avoir répondu à mes questions sur votre voyage au Costa Rica. N’hésitez pas, vous aussi, à m’écrire via le formulaire, pour partager à travers une interview, votre expérience de voyage au Costa Rica. Pensez à visiter le blog de Sabine et Stéphane.

 

Faite nous un retour à votre tour sur le voyage au Costa Rica de Sabine et Stéphane ?

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 10.0/10 (8 votes cast)