Organisez votre Voyage au Costa Rica

Chronique du Guide de Voyage Ulysse Costa Rica

 

 

Note : ceci est la deuxième partie de la chronique du Guide de voyage Ulysse Costa Rica. La première partie se trouve ici. 😉

 

Chronique du Guide de Voyage Ulysse Costa Rica :

De Pierre Ledoux, maison d’édition  Ulysse (10e édition, 16 septembre 2010), 400 pages.

Chronique du Guide de Voyage Ulysse Costa Rica
Guide de Voyage Ulysse Costa Rica

 

La suite du livre est la plus passionnante et aussi celle qui nous sera la plus utile pour l’organisation de notre voyage… Le plan du livre est construit en deux points : tout d’abord, les grandes parties, avec pour chacune d’elles un découpage du pays en zones géographiques précises ; puis, pour chacune de ces zones, un schéma répétitif auquel nous nous habituons très vite à force de feuilleter ce livre.

Chacun des chapitres est mis en forme de cette manière :

Accès et déplacements ;
Renseignements utiles ;
Attraits touristiques ;
Hébergement ;
Restaurants ;
Sorties ;

 

Je pourrais dévoiler tout le contenu de ce livre mais très sincèrement, cela ne serait pas passionnant pour vous ni pour moi. Je préfère donc vous présenter chacune des parties du livre qui suit avec l’introduction des régions qui vous donnera une idée de l’écriture de ce livre de voyage…

Si vous envisagez d’utiliser ce guide pour votre voyage, alors nous serons certainement d’accord pour dire qu’il est l’outil idéal pour construire ses recherches selon le voyage souhaité, selon le budget, et qu’il permet très vite de structurer ses déplacements dans les hôtels ou les cabinas… Un petit coup d’œil sur le site Internet reste utile pour satisfaire notre curiosité !

Ensuite, pour la partie restaurants, elle s’avère beaucoup plus utile une fois sur place, quand vous êtes dans la ville : hop ! Vous sortez le guide et voilà une adresse inconnue qui se trouve dans une petite rue, avec souvent un petit restaurant dans lequel vous ne seriez jamais rentré. C’est pas vrai ?

Voici donc les parties du livre 🙂

 

 

Guide de Voyage Ulysse Costa Rica  :

 

Partie 5 : La Vallée centrale – page 123

 

 

« Berceau du Costa Rica, la Vallée centrale se trouve géographiquement au centre du pays. C’est ici que se sont développées les premières villes et que l’essentiel de l’activité économique costaricienne a trouvé un terrain fertile. La capitale, San José, y est localisée, de même que les villes d’Alajuela, Heredia et Cartago, qui sont chacune à la tête d’une province.

Aujourd’hui, la Vallée possède deux dimensions. D’abord, l’activité urbaine qui s’y est développée au cours des siècles fait en sorte que l’on y retrouve les principales activités culturelles et artistiques du pays, de même qu’un très grand nombre des meilleurs services d’hébergement et de restauration.

La Vallée centrale, c’est aussi la nature dans tout ce qu’elle renferme de plus beau. Imaginez une température jamais excessivement chaude ni jamais froide, des forêts luxuriantes étalées sur des coteaux en terrasses, une campagne pastorale et des champs d’une magnifique verdure, le tout entouré de montagnes et volcans majestueux, et vous avez une bonne idée de ce qu’est la Vallée centrale : un petit paradis sur terre.

De plus, les nombreuses déclivités de la Vallée multiplient les coups d’œil merveilleux et les perspectives époustouflantes sur tout ce qui la constitue, à savoir les cultures, les forêts, les massifs, les volcans et les villes.

Bien que ce chapitre vous propose un certain nombre d’activités, n’ayez crainte de vous laisser aller à vagabonder dans la région au hasard des routes : vous serez à coup sûr ravi de votre expérience. »

Source : Guide Ulysse Costa Rica, page 124.

 

 

Les attraits touristiques (je ne cite qu’une infime partie des sites touristiques qui se trouvent dans ce guide…) :

 

 

Partie 6 : La côte Caraïbe – page 155

 

« La province de Limon, dont la ville portuaire de Puerto Limon est la capitale et la métropole, longe la côte Caraïbe. Baignée par la mer des Caraïbes, la côte s’étire sur 212 km entre le Nicaragua, au nord, et le Panama, au sud.

Par comparaison, la côte Pacifique est presque cinq fois plus longue (1 016 km). De plus, le climat plus humide, le terrain plus plat et marécageux ainsi que les différences d’ordre linguistique et culturel font de la côte Caraïbe une région complètement à part des autres. »

Source : Guide Ulysse Costa Rica, page 156.

 

Les attraits touristiques (je ne cite qu’une infime partie des sites touristiques qui se trouvent dans ce guide…) :

  • Ville de limon et son carnaval (12 octobre) ;
  • Ville de Puerto Viejo (au sud) ;
  • Réserve Biologique Hitoy cerere ;
  • La région de Cahuita avec le parc national ;
  • Le village indigène des Bribri ;
  • La région de Tortuguero (au nord) ;
  • Etc.

 

Partie 7 : Le nord du pays – page 191

 

« Dans le nord du Costa Rica, le dense tapis de la forêt tropicale des terres planes qui s’étendent d’est en ouest est paresseusement parcouru par de nombreuses rivières alluviales nourries par les torrents issus des montagnes des alentours. Ces terres planes, que l’on nomme llanuras en espagnol, forment un triangle limité au nord par le Rio San Juan (qui marque la frontière avec le Nicaragua) et à l’est par les basses terres des Caraïbes, tandis que les cordillères de Guanacaste et de Tilaran en dessinent l’hypoténuse. »

Source : Guide Ulysse Costa Rica, page 192.

 

Attraits touristiques (je ne cite qu’une infime partie des sites touristiques qui se trouvent dans ce guide…) :

 

Partie 8 : Le Guanacaste et la péninsule de Nicoya – page 233

 

« Plus de 300 km de côtes et 70 plages différentes, maintenant plus accessibles grâce à l’aéroport international de Liberia, bordent la province de Guanacaste et la péninsule de Nicoya. Pêche, natation, planche a` voile, surf, plongée, observation des tortues et des oiseaux sont au programme de la visite de ce littoral. »

Source : Guide Ulysse Costa Rica, page 236.

Attraits touristiques (je ne cite qu’une infime partie des sites touristiques qui se trouvent dans ce guide…) :

  • Réserve biologique Lonas Barbudal ;
  • Parque nacional Rincon de la Vieja ;
  • Parque Nacional Santa Rosa ;
  • Playa del coco et de nombreuses plages magnifiques ;
  • Tour de nuit, ponte des œufs de tortue luth ;
  • Etc.

 

Partie 9 : La côte Pacifique centrale – page 295

 

« Région touristique par excellence, la côte Pacifique centrale offre un condensé de ce qui a fait la réputation du Costa Rica : des lames déferlant sur de magnifiques plages, une jungle luxuriante abritant une faune sauvage et autant d’activités écotouristiques que le visiteur peut en demander.

Située à quelques heures de San José, la région, qui fut à l’origine du développement touristique du pays, possède des lieux d’hébergement et de restauration qui sauront satisfaire tous les besoins et toutes les envies du voyageur de passage. »

Source : Guide Ulysse Costa Rica, page 296.

 

Attraits touristiques (je ne cite qu’une infime partie des sites touristiques qui se trouvent dans ce guide…) :

 

Partie 10 : Le sud du pays – page 335

 

« Destination de plus en plus recherchée par les vacanciers, le sud du Costa Rica a beaucoup à leur offrir. En effet, il compte un grand nombre de zones géographiques différentes à l’intérieur de ses limites. De plus, certaines de ces zones ne sont pas encore très développées, ce qui favorise un contact plus direct avec la nature qu’en bien d’autres endroits du pays. »

Source : Guide Ulysse Costa Rica, page 339.

 

Attraits touristiques (je ne cite qu’une infime partie des sites touristiques qui se trouvent dans ce guide…) :

  • La région de Rivas ;
  • Parque Nacional Chirripo ;
  • La région de San Vito ;
  • Le Golfo Dulce et la Péninsule de Osa ;
  • Etc.

 

     Après avoir lu chacun de ces chapitres, nous avons les connaissances suffisantes pour visiter le pays en solitaire, avec l’approfondissement nécessaire pour chacune des régions, et de quoi voyager pendant plusieurs mois. À cette étape de la lecture, nous arrivons à la fin du livre.

     Mais attention, il reste encore des informations pouvant être utiles. Nous trouvons une partie « références » qui nous dévoile des informations telles que :

  • Un index, pour une recherche toujours plus rapide et précise, avec tous les mots clés utilisés dans ce livre, classés par ordre alphabétique – page 374 ;
  • Un lexique français-espagnol, qui nous permet de mémoriser les mots importants lors de notre voyage, page 392 ;
  • Et pour finir, un tableau des distances entre chacune des villes ; les points de mesure et de conversion.

 Commander votre exemplaire du Guide de Voyage Ulysse Costa Rica en version française :

 

Critique du Guide de Voyage Ulysse Costa Rica

 

Voici ma critique du livre : il y a du bon et du mauvais, comme pour tout. Alors, que dire sur ce livre, mis à part que pour un guide de voyage, il me semble très bien construit, très complet et qu’il pourra vraiment être un très bon compagnon de voyage dans certains cas et pas du tout conseillé dans d’autres cas… Je vais m’expliquer !

I. Tout d’abord, le Guide Ulysse Costa Rica reste encore un guide peu connu en Europe et assez peu utilisé, beaucoup plus développé dans les voyages sur le continent américain, du nord au sud, et des îles Caraïbes.

II. Deuxièmement, et c’est un point sur lequel j’ai insisté longuement : le découpage des chapitres par région avec des cartes en visuel, en plus du sommaire. Et cela m’a amené à vous parler de la structure du livre très bien faite, c’est vrai ! Mais cela a aussi un très gros défaut, ce qui va être d’après moi le grand point faible du livre.  Pourquoi ?

Eh bien, parce que la structure divise trop les informations du livre et que celui-ci devient très difficile d’utilisation. En fait, si vous utilisez ce guide chez vous pour organiser votre voyage, avec beaucoup de temps et l’envie de découvrir le pays, c’est très bien ! Néanmoins, dans une situation de voyage ou tout simplement quand vous préparez la journée du lendemain, ce guide devient très difficile d’usage, voire se transforme en casse-tête.

Il faut chercher dans des rubriques différentes le moyen de transport nécessaire pour se rendre sur le lieu d’une attraction touristique ou dans un musée, puis trouver l’information sur les moyens de transport à la fin du chapitre, souvent entre 4 et 20 pages plus loin, et revenir ensuite à un autre endroit du livre pour trouver l’hébergement. Ça rend le guide extrêmement difficile d’utilisation, lorsque vous vous trouvez par exemple sur la Panaméricaine à San Isidro, et que vous hésitez pour le lendemain entre San José dans la Vallée centrale et Domical sur le bord du Pacifique. Vous devez consulter pas moins de six rubriques pour obtenir vos informations, autant dire que c’est un travail de titan.

III. Troisièmement, et avant de vous parler tout de même des points positifs du livre, il y a un dernier point faible de ce livre que je souhaite souligner. Il est très bien fait si vous voyagez en indépendant et en voiture, mais pas adapté au backpacker (un routard en anglais, mode d’hébergement dans des auberges de jeunesse, dortoirs par exemple, transport en bus).

Si vous envisagez de voyager sous cette forme, alors d’après moi, ce guide n’est pas pour vous. Utiliser ce guide, c’est prendre le risque de vous retrouver dans des situations compliquées par manque d’information. Notamment en raison d’une liste très incomplète des bus et des horaires de bus, ce qui vous fera renoncer à certains itinéraires ou vous fera même vous lever très tôt le matin alors que vous auriez pu avoir des solutions beaucoup plus simples et plus rapides.

Question hôtels, le choix est un peu limité, c’est bien connu, c’est un défaut de ce guide. Difficile de localiser les hôtels quand on descend du bus ou de n’importe quel moyen de transport en général. Car encore une fois, les catégories transport et séjour sont séparées.

     Pour finir, parlons des points positifs de ce guide 🙂  car je ne vous le présenterais pas si je ne le trouvais pas nécessaire tout de même… C’est un guide épais, avec un contenu intéressant et surtout des informations qui sont justes, avec très peu d’erreurs, et surtout, toutes les régions sont décrites et couvertes par ce guide. Pas d’impasses ni de concessions, un avis juste, ce qui devient rare dans les guides.

     Par exemple, en ce qui concerne le refuge du Parc de Chirripo, c’est le seul des trois que j’ai utilisé (Lonely Planet et Petit Futé) qui dénonce le peu de confort de ce machin horrible (refuge froid, dans lequel on ne peut pas sécher ses affaires).

     J’insiste, pour les textes et ce de manière générale, ils sont agrémentés d’appréciations claires et utilisables sur le charme des villes et certaines descriptions, par exemple le parque Corcovado dans la Péninsule de Osa, sont très complètes, ce qui permet de se faire une excellente idée de ce que l’on va trouver sur place.

     J’aimerais mettre en avant un dernier point : au début du livre, nous avons des suggestions d’itinéraires possibles selon nos goûts d’activités et des repères de temps selon la durée du séjour, un point très appréciable.

 

En Conclusion pour le Guide de Voyage Ulysse Costa Rica:

 

      Malgré les quelques points négatifs que j’ai fortement soulignés, je pense que ce livre reste une référence des guides français sur le Costa Rica, avec des informations justes et claires. Je pense qu’il y a un bon équilibre entre les informations pratiques (bien que faibles concernant les hôtels et restaurants), les informations culturelles et les informations nature-environnement, ce qui pourrait positionner ce guide entre un guide de tourisme et un guide de voyage.

      Néanmoins, il semble un peu difficile d’utiliser uniquement ce guide pour un voyage solitaire à pied (backpacker), mais il peut être complémentaire. Ce guide Ulysse s’adresse plus à des voyageurs indépendants avec un budget conséquent.

 

Points positifs :

  • Guide épais de 400 pages ;
  • Très belles illustrations en couleurs, notamment sur la faune et les paysage du Costa Rica ;
  • Un avis juste et des informations claires, pas de concessions ;
  • Pas de publicité à chaque page du guide ;
  • Des suggestions d’itinéraires selon vos goûts en termes d’activités ;
  • Une nouvelle édition du guide va paraître prochainement (en ce moment, 10e édition de septembre 2010).

 

Points négatifs :

  • La structure du livre (organisé par thématique) rend son utilisation difficile ;
  • Guide moins bien adapté à un voyage à pied (backpacker – routard) ;
  • Prix assez élevé (24,99 euros).

Lire plus de commentaires sur Guide de Voyage Ulysse Costa Rica sur Amazon.

Acheter le Guide de Voyage Ulysse Costa Rica en version française :

 

 

 Si vous le commandez, je toucherai une commission, cela ne change rien au prix pour vous, et cela me permet de vous offrir du contenu gratuitement sur ce blog. Donc, merci si vous passez par cet article pour acheter ce produit !;)

Mots-clés recherchés : guide touristique, voyage Ulysse Costa Rica,  guides ulysse,  guides voyage,  guide touristique costa rica, costa rica, critique guide costa rica ulysse, Ulysse Costa Rica.

Vincent VARENNE

Je me présente, je m'appelle Vincent Varenne et ma vie écologique et ma passion pour la nature m'amène à vous faire partager ma rencontre avec ce magnifique pays, celui du Costa-Rica que j'ai découvert en juin 2011 et qui me procure beaucoup de plaisir Pour un voyage, je vous guide vers une destination nature et vous illustre avec des photos et des vidéos la faune et la flore du Costa Rica. Très bonne découverte à Vous ! « Pura Vida !!! » Vincent Varenne.

Ajouter un commentaire

Guide du Costa Rica :

Quel région souhaitez-vous découvrir ?

Expats – Partir vivre au Costa Rica :

Le guide pour Vivre au Costa RIca

Nous suivre sur Instagram

Épisodes Vidéos :

Rejoignez-nous sur Facebook !

Rejoignez-nous sur Facebook !

felis ut justo id Donec tristique ultricies nunc eleifend consequat. mattis dictum

Costa Rica

Je partage une fois par mois : astuces, anecdotes et les derniers articles voyages sur le Costa Rica, directement dans votre boîte mail.

La Newsletter

LAISSEZ VOTRE E-MAIL POUR RECEVOIR LES DERNIERS ARTICLES DU BLOG :

Vous pouvez bien entendu vous désinscrire quand vous le souhaitez. Et votre email ne sera jamais partagé.

Organisez votre premier
voyage au Costa Rica

Inscrivez-vous pour apprendre à
organiser votre voyage au Costa Rica
pas à pas avec moi en vidéo.

Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant ici